Bain de forêt

Vous pouvez prendre des bains dans une baignoire des 3 chambres qui en dispose ( Echauguette, Pigeonnier Porche ou Séquoia), vous pouvez vous baigner dans la piscine en saison, mais, toute l’année vous pouvez prendre un… « bain de forêt » !

C’est du Japon que nous vient cette activité, ou plutôt la prise en compte de son aspect thérapeutique, car nous n’avons pas attendu le Japon pour se promener en forêt ! Cette thérapie, appelée « sylvothérapie », apporterait de nombreux bienfaits pour notre santé mentale et physique.
Si certains se méfient des promesses de santé, nul ne peut nier que le simple fait d’avoir un activité physique dans un milieu sain comme une forêt ne pourra qu’avoir des effets bénéfiques sur notre état physique et mental.

Prendre un bain de forêt c’est allier les bénéfices de la marche, de la respiration de composants naturels diffusés par les arbres (huiles essentielles, phytoncides…), et de la pratique d’une certaine forme de méditation de pleine conscience. En effet, la déambulation qui n’est pas toujours aisée au milieu des arbres, arbustes, troncs a terre et plantes qu’il nous faut enjamber, monopolise toute notre attention, chasse les pensées parasites et ainsi, un sentiment de paix s’installe en nous.

Tous nos sens sont et même doivent être sollicités. Ne faites pas que voir, regardez ! Admirez !
Observez la grandeur de la nature… même dans ses plus petites expressions.

Arrêtez-vous et écoutez : vous serez étonné du nombre de sons différents qui vous parviendront et que vous ne soupçonniez pas jusque là !
Respirez cet air pur et sentez les parfums qui varient au court de votre promenade.
Pour le goût, c’est un peu plus compliqué. Si ce n’est pas la saison des mûres, vous pouvez toujours croquer une feuille d’arbre et percevoir son astringence, son amertume ou quelque sucre.

Et surtout, n’oubliez pas de faire un câlin aux arbres. Si l’idée de sentir l’énergie des arbres vous paraît loufoque ou même un objectif hors de portée, essayez tout de même : la sensation du contact de l’écorce sur vos mains, vos bras et surtout sur votre visage comblera votre sens du toucher. Le temps suspend son vol.

Rien de mystique dans tout ça, que du bon sens ! Nous le savions déjà n’est ce pas ? Et bien, il n’y a plus qu’à se promener en forêt avec ces objectifs en tête pour vivre une explosion sensorielle afin que ces promenades deviennent salutaires.

Et ça tombe bien car le château est au milieu d’un Parc Naturel Régional, au milieu de magnifiques bois et forêts où l’air y est des plus pur. Quel bonheur !

Auteur coupable Guillaume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *